Garder votre exploitation agricole saine et propre

S’il est une question d’importance cruciale afin de maintenir son exploitation agricole dans de bonnes conditions sanitaires, autant pour les vaches, cochons, poulets que pour l’agriculteur, c’est bien celle du respect des normes sanitaires et des conditions d’hygiène des bâtiments.

La structure physique et chimique des sols, ainsi que son activité biologique sont des facteurs absolument fondamentaux pour assurer la durabilité de l’activité agricole.

Garder les sols propres de vos bâtiments d’élevage : Une question capitale

La propreté des sols doit être au cœur des préoccupations de tout agriculteur, éleveur. La problématique du fumier et de la gestion des effluents est depuis toujours une question d’importance primaire pour la longévité d’une exploitation et de son activité : Autant en terme de lavage, de nettoyage et d’entreposage des déchets agricoles.

La contamination des sols et à plus long terme du bâtiment tout entier par un non traitement du fumier représente un risque majeur. Lorsque le fumier se trouve sur sol gelé ou lorsque qu’il est emporté par l’eau de pluie, la contamination est particulièrement prolifique en raison d’un terrain fertilisant et nutritif. Le fumier sur sol humide favorisant la pousse d’algues et de plantes, introduisant la présence d’éléments bactériologiques pathogènes.

Si le fumier stagne sur le sol durant une longue période, une forte pollution des sols peut se produire, notamment causée notamment par l’érosion des sédiments. De la même façon, la contamination des eaux en surface par le nitrate est potentiellement toxique pour vos troupeaux car s’introduisant dans les fourrages, pouvant devenir la cause de maladie ou de décès chez les animaux.

La décomposition anaérobique du fumier peut également produire des quantités de gaz très dangereux tels que l’ammoniac et le sulfure d’hydrogène. Outre le fait de produire une situation à risque pour vos troupeaux de vaches, cochons, canards et vous-même, les odeurs qui s’en dégagent peuvent fortement accommoder les résidents environnant.

Les équipements agricoles permettant de maintenir vos surfaces saines et propres

Plusieurs installations peuvent vous aider à maintenir un sol propre et sain. La plupart du temps ces équipements sont automatisés et peuvent être activés à tout moment, sans gêner le confort et le bien-être des animaux.

Les racleurs à lisier : En U, en V ou en W, selon votre sol et la configuration de votre bâtiment, ils peuvent être installés facilement et travailler de manière autonomes de manière à extraire le lisier dans les couloirs de vos bâtiments. Ces racleurs peuvent être à corde, hydraulique ou à chaîne.

Les évacuateurs à chaîne carrée ou sur palette permettent d’acheminer le fumier de façon autonome vers les zones de stockage. Ces équipements sont également dotés d’une horloge avec temporisation en vue d’automatiser ce travail.

Les systèmes de chasse d’eau permet de laver jusqu’à 8 couloirs de stabulations, empêchant les croûtes et l’encrassement de vos sols par les déjections.

Les étapes de nettoyage et de désinfection des bâtiments d’élevage

Les bactéries et virus et tout autre agent pathogène peuvent être véhiculés par les animaux, qu’ils soient d’ailleurs malades ou porteurs sain. Si ces microbes survivent et infectent d’autres animaux, la situation peut vite tourner au drame. Afin de limiter la diffusion et la transmission de maladie, il est donc indispensable de respecter une bonne hygiène de vos bâtiments d’élevage.

Le nettoyage et la désinfection de vos bâtiments doit suivre des procédures précises et efficaces :

  1. Tout d’abord, retirer la matière organique : extraire le fumier des sols, litière, aliments. Dépoussiérer et nettoyer à sec.
  2. Appliquer un détergent à basse pression et décaper. Attention, l’étape de la désinfection doit se faire uniquement en l’absence de matière organique et doit commencer 24H après les opérations de nettoyage afin de laisser le temps aux surfaces de sécher.
  3. Ventiler et sécher les surfaces puis veiller à contrôler la présence de vermine (rongeurs, oiseaux etc).

Dans le cas d’un élevage en continu, si votre bâtiment n’est jamais vide en animaux, vous devez respecter scrupuleusement les mesures de biosécurité entre les différents lots : parc de vêlage, infirmerie, zone de quarantaine. Il est recommandé dans ce cas précis la constitution de sas sanitaires avec au minimum deux à trois zones. Si vous devez désinfecter les surfaces en présence d’animaux, il faut alors vérifier la toxicité des détergents employés. Eviter par exemple le formaldéhyde, les phénols et dérivés halogénés.

Certaines conditions spéciales de désinfection des sols agricoles

Selon les types de sols, la désinfection des surfaces doit être envisagée différemment. Si vos surfaces sont poreuses, comme le bois ou le béton, l’utilisation d’un savon peu moussant à basse pression est alors recommandée. Les désinfectants sont conseillés pour des surfaces non poreuses.

Pour les sols en terre battue, la désinfection doit être réalisée à la chaux vive, en l’absence de matière organique. Sachez que la désinfection de sols en terre, en sable ou en argile ne peut jamais être assurée à 100%.